L’ANSSI décrypte les cyberattaques

Articles et informations sur la Sécurité des Systèmes avec le groupe ACESI

« Des attaques toujours plus violentes, toujours plus intenses, plus répétées (…) des attaques très discrètes » également, c’est ainsi que Guillaume Poupard, directeur de l’Agence Nationale de Sécurité des Systèmes Informatiques (ANSSI) et invité par FranceInfo dans le cadre de l’interview eco du 30 août, a décrit ce qui nous attend de façon globale dans les années à venir.

 
Entre attaques périphériques pour les campagnes de spam, l’espionnage industriel et commercial, le social engineering, les escroqueries comme l’arnaque au président, les rançongiciels ou les attaques à but purement politiques ou autres, c’est toute une nouvelle forme de criminalité qui s’installe en bénéficiant de technologies sans cesse en évolution.

 
Or les entreprises semblent bien démunies devant par exemple les vols discrets d’informations, qui peuvent durer des années et miner complètement les fondations du business d’un groupe. D’où l’intérêt d’une politique de détection et de proactivité forte, permettant de nullifier l’impact d’une intrusion de ce type en la traitant dès qu’elle se met en place.

Autre point tangent, les attaques à but destructif, afin de bloquer les ressources d’une entité ou d’un groupe d’entités. Si toutes les PME entrant dans la chaine de distribution d’une denrée essentielle étaient attaquées en même temps, comment faudrait-il réagir ?

 
Le directeur de l’ANSSI rappelle à quel point tout ceci n’est pas de la fiction mais bien une réalité de plus en plus tangible. Ne laissez donc pas vos systèmes en péril, adoptez les bonnes pratiques recommandées ! Si vous souhaitez en savoir plus ou réaliser un audit de vos capacités de détection, de réaction et de récupération, n’hésitez pas à contacter nos experts.

 

Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+